Actualités

Cycle : Censure et autocensure au cinéma

Actus
[Sassy_Social_Share] 1

Publié le : Mardi 11 avril 2023

Les Écrans du Sud s’associe à plusieurs cinémas de la Région Sud pour présenter des ciné-conférences dans le cadre du cycle : Censure et autocensure au cinéma.

La censure au cinéma est un sujet (hélas) indémodable ! La question de savoir ce que l’on montre ou ce que l’on cache est d’emblée cinématographique. Elle se pose dès l’écriture du scénario, puis de la mise en scène et enfin, de la diffusion. Depuis sa naissance en 1895, de nombreux interdits ont tenté d’endiguer la force émancipatrice du 7ème art. Quelle soit d’ordre moral, économique ou politique, la censure a accompagné, malgré eux, les plus grands cinéastes. Se pencher sur cette question en 2023 nous permet dans un premier temps de revenir sur son histoire : à Hollywood avec le code Hays, censure puritaine qui a contraint des cinéastes comme Ernst Lubitsch à imaginer d’élégants stratagèmes de contournement, en France avec Jean Vigo dont la carrière éclair a toujours été entravée par des interdictions de tout ordre où lors de la guerre d’Algérie dont la représentation au cinéma relevait du tabou absolu.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Au niveau international, la liste des pays où sévissent les ciseaux d’Anastasie (son petit nom donné au 19ème siècle par des caricaturistes de la presse écrite) ne cesse de s’allonger. Le choix s’est porté sur l’Iran dont l’actualité brûlante nous rappelle que la censure est un outil de répression parmi tant d’autres. Ce pays nous livre en outre l’une des filmographies contemporaines les plus innovantes dont Jafar Panahi est la figure de proue. Mais ce cycle est aussi là pour questionner les nouveaux interdits de nos sociétés contemporaines, ces emballements médiatiques qui revisitent l’histoire du cinéma au regard des évolutions de la société. Que penser d’étudiants qui coupent la projection du Mépris de Godard au prétexte que la caméra du cinéaste pose un regard misogyne sur le corps de Brigitte Bardot ? Comment transmettre une cinéphilie indubitablement porteuse de stéréotypes ? Comment débattre de nos interdits intimes ou sociétaux ?

Pour mieux cerner ce qu’est la censure, et par ricochet l’autocensure, ce cycle propose des projections, des conférences et des tables rondes dans les salles de cinéma où chacun pourra s’interroger sur ses propres limites, ce qu’il accepte ou ce qu’il refuse de voir. « Cachez ce film que je ne saurais voir », clin d’œil à la citation de Tartuffe, est un cycle printanier et contestataire qui interpelle et invite à la discussion pour toutes les générations.

La censure aujourd’hui – En Iran

Ciné-conférence sur la situation des cinéastes iraniens contemporains et des incidences sur la création et la production.

Conférenciers : Bamchade Pourvali et Asal Bagheri


NO LAND’S SONG de Ayat Najafi
Allemagne, France, Iran | 2016 | 1h35
En Iran, depuis la révolution de 1979, les femmes n’ont plus le droit de chanter en public en tant que solistes.
Une jeune compositrice, Sara Najafi, avec l’aide de trois artistes venues de France (Elise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathlouthi), va braver censure et tabous pour tenter d’organiser un concert de chanteuses solo.


SEPT HIVERS À TÉHÉRAN de Steffi Niederzoll
Allemagne, France | 2023 | 1h37
En 2007 à Téhéran, Reyhaneh Jabbari, 19 ans, poignarde l’homme sur le point de la violer. Elle est accusée de meurtre et condamnée à mort. A partir d’images filmées clandestinement, Sept hivers à Téhéran montre le combat de la famille pour tenter de sauver Reyhaneh, devenue symbole de la lutte pour les droits des femmes en Iran.


CHEVALIER NOIR de Emad Aleebrahim Dehkordi
France, Iran, Allemagne, Italie | 2023 | 1h42
Iman et son jeune frère Payar vivent avec leur père dans un quartier du nord de Téhéran. Après la mort de leur mère, Iman cherche à tout prix à sortir de l’impasse d’une vie étouffante et profite de ses relations privilégiées avec la jeunesse dorée de Téhéran pour se lancer dans un petit trafic juteux. Mais ce qui semblait être le chemin vers un nouveau départ les entraîne dans une spirale qui va bouleverser leur destin.

© Jour2fête / Made in Germany

Les séances

Ciné-conférences animées par Bamchade Pourvali :

Mercredi 12 avril – 18h30 : Miramas – Comoedia

No Land’s Song de Ayat Najafi

Jeudi 13 avril – 20h30 : Toulon – Le Royal

Sept hivers à Téhéran de Steffi Niederzoll

Ciné-conférences animées par Asal Bagheri :

Jeudi 27 avril : Valbonne – Les Visiteurs du Soir

Chevalier noir de Emad Aleebrahim Dehkordi

Vendredi 28 avril : Gap – Le Club

Sept hivers à Téhéran de Steffi Niederzoll

Samedi 29 avril – 17h : Berre L’Étang – Ciné 89

Sept hivers à Téhéran de Steffi Niederzoll

Dimanche 30 avril : 18h30 : Grans – Espace Robert Hossein

Chevalier noir de Emad Aleebrahim Dehkordi

Histoire de la censure

Ciné-conférence autour du cinéaste Ernst Lubitsch avec le réalisateur et critique de cinéma N.T.Binh. Il propose une approche historique de la censure à partir d’un cas concret : celui Ernst Lubitsch qui, est passé maitre dans la manière de contourner les interdits.

Conférencier : N.T.Binh


HAUTE PÈGRE de Ernst Lubitsch
États-Unis | 1932 | 1h23
Gaston et Lilly, deux escrocs tombés amoureux, décident de s’associer. Alors que l’Europe entière parle de leurs méfaits, ils jettent leur dévolu sur une nouvelle victime, la riche et belle Mariette Collet. Mais Gaston va vite tomber sous son charme…

Les séances

Dimanche 16 avril – 18h : Mouans Sartoux – La Strada

Lundi 17 avril – 20h30 : Toulon – Le Royal

La censure expliquée aux enfants

Cinéphilo sur la censure pour jeune public.

Conférencière : Juliette Grégoire


ERNEST & CÉLESTINE LE VOYAGE EN CHARABIE de Julien Chheng, Jean-Christophe Roger – à partir de 3 ans
France | 2022 | 1h19
Ernest et Célestine retournent au pays d’Ernest, la Charabie, pour faire réparer son précieux violon cassé. Ils découvrent alors que la musique est bannie dans tout le pays depuis plusieurs années. Pour nos deux héros, il est impensable de vivre sans musique ! Accompagnés de complices, dont un mystérieux justicier masqué, Ernest et Célestine vont tenter de réparer cette injustice afin de ramener la joie au pays des ours.

© 2022 – Folivari Mélusine Productions Studiocanal France 3 Cinéma Les Armateurs

Les séances

Mardi 18 avril – 14h : Martigues – La Cascade

Mercredi 19 avril – 15h30 : Marseille – Le Gyptis

Vigo, libertaire et mutilé

Ciné-conférence autour du film L‘Atalante de Jean Vigo, qui n’a jamais été projeté dans son intégrité du vivant du cinéaste : la Gaumont, productrice, mutila à des fins commerciales ce chef-d’œuvre désormais restauré où brillent Michel Simon, Jean Dasté et Dita Parlo.

Conférencière : Charlotte Garson


L’ATALANTE de Jean Vigo
France | 1934 | 1h28
La jeune femme d’un marinier, fatiguée de sa vie monotone sur la péniche ” l’Atalante “, se laisse un jour attirer par les artifices de la ville, laissant son mari dans un profond désespoir. Mais cruellement déçue, elle revient à lui et le bonheur tranquille reprend son cours le long des fleuves, en compagnie du vieux marinier, le père Jules. Un monument du cinéma !

© Malavida FIlms

Les séances

Vendredi 21 avril – 20h30 : Arles – Le Méjan

Samedi 22 avril – 17h : Lorgues – CinéBleu

Dimanche 23 avril – 18h15 : Toulon – Le Royal

Censure et guerre en France

La Guerre d’Algérie a souvent été invisibilisée au cinéma et lorsque les cinéastes s’y sont attelés, les réactions de l’Etat ne se sont pas fait attendre. La conférence portera sur la filmographie des années 1960.

Conférencière : Denitza Bantcheva


MURIEL OU LE TEMPS D’UN RETOUR de Alain Resnais
Italie, France | 1963 | 1h57
Septembre 1962. Hélène Aughain antiquaire à domicile, vit à Boulogne-sur-Mer avec son beau-fils Bernard, tout juste rentré d’Algérie. Alphonse, l’amour de jeunesse d’Hélène vient lui rendre visite. Celui-ci est accompagné de Françoise, une jeune actrice débutante, qu’il dit être sa nièce. La cohabitation de l’ancien couple et des jeunes gens va s’avérer être source de nombreuses tensions…

© Droits réservés

La séance

Jeudi 4 mai – 20h : Martigues – La Cascade

L’autocensure dans l’éducation à l’image

Ciné-conférence autour de la censure, et par ricochet l’autocensure. Cacher/montrer est un ressort essentiel de la mise en scène : cette question est intrinsèque à la création mais aussi à la diffusion. Enseignants et programmateurs s’interrogent sur la pertinence de montrer des films audacieux ou susceptibles de heurter le public.

Conférencier : Vincent Thabourey


SHÉHÉRAZADE de Jean-Bernard Marlin
France | 2018 | 1h49

Zachary, 17 ans, sort de prison. Rejeté par sa mère, il traîne dans les quartiers populaires de Marseille. C’est là qu’il rencontre Shéhérazade… Sa vie prend alors un tournant inattendu. Présenté à la Semaine de la critique lors du 71ème Festival de Cannes (2018). César 2019 du Meilleur jeune espoir masculin, César du Meilleur jeune espoir féminin et César de la Meilleure première oeuvre. Récompensé en 2019 du prix Jean Vigo et le grand prix du festival d’Angoulême.

© Ad Vitam / Ligne 7

La séance

Vendredi 5 mai : La Ciotat – L’Eden-Théâtre

Orange mécanique : réceptions du film hier et aujourd’hui

Pour clôturer ce cycle, l’Institut de l’Image propose de revoir Orange Mécanique de Stanley Kubrick. La séance est organisée avec le soutien de l’ADRC.

Conférencier : Adrien Dénouette (critique de cinéma)


ORANGE MÉCANIQUE de Stanley Kubrick
Grande-Bretagne, États-Unis | 1972 | 2h16

Au XXIème siècle, où règnent la violence et le sexe, Alex, jeune chef de bande, exerce avec sadisme une terreur aveugle. Après son emprisonnement, des psychanalystes l’emploient comme cobaye dans des expériences destinées à juguler la criminalité…

© Warner Bros

La séance

Mardi 20 juin à 19h30 : Aix-en-Provence – Institut de l’Image

Le 24 mars à la Friche la Belle de Mai à Marseille

Babel Music : Musique à l’écran – quand « le bruit du monde » est muselé par la censure”

« À quoi sert la musique ? » parfois à donner la voix à celles et ceux qu’on n’entend pas. « À quoi sert le cinéma ? », sans doute à regarder ceux et celles que l’on ne voit pas et les films de Jafar Panahi semblent faits pour y répondre. Fidèle à ses convictions et à son engagement d’opposant, le cinéaste iranien contourne de nouveau les interdits dans son court métrage Hidden. Censuré au moment du tournage et depuis juillet 2022 emprisonné dans son pays, il explore la notion d’empêchement et d’interdit autour de la figure d’une chanteuse à la voix d’exception contrainte au silence. Projection suivie d’une discussion autour de la censure et de l’interdiction dans le cinéma et la musique.

Intervenant·e·s
Derek DEBRU, Nyege Nyege, Co-fondateurs Uganda
Samia CHABANI, Ancrages, Directeur, France
Bamchade POURVALI
Critique cinéma, spécialiste du cinéma iranien
Modérateur·rice·s
Vincent THABOUREY
Les Ecrans du Sud, Directeur Général, critique de cinéma

Les salles participantes

Aix-en-Provence – Institut de l’Image
Berre L’Etang – Ciné89
Fréjus – Le Vox
Gap – Le Club
Grans – Espace Robert Hossein
La Ciotat – L’Eden
Marseille – Les Variétés
Marseille – Le Gyptis
Martigues – La Cascade
Miramas – Le Comoedia
Mouans-Sartoux – La Strada
Port-de-Bouc – Le Méliès
Port-Saint-Louis-du-Rhône – Espace Gérard Philipe
Toulon – Le Royal
Valbonne – Les Visiteurs du Soir

La 63e Semaine de la Critique à Valbonne pendant le Festival de Cannes

[Sassy_Social_Share] + D’INFOS

Sur le tournage du film “Le Fil” de Daniel Auteuil

[Sassy_Social_Share] + D’INFOS

La Fête du court métrage

[Sassy_Social_Share] + D’INFOS

Les César 2024 dans les cinémas de la Région Sud !

[Sassy_Social_Share] + D’INFOS

Rétrospective Jocelyne Saab

[Sassy_Social_Share] + D’INFOS

“Tu nourriras le monde” entretien avec le coréalisateur du documentaire Floris Schruijer

[Sassy_Social_Share] + D’INFOS