Actualités

« Oh Marcel ! Le Temps des secrets – La Fabrique du film » : explorer les coulisses du cinéma

Entretien avec...

Publié le : Jeudi 17 mars 2022

Du 12 mars au 5 juin 2022, la Friche de la Belle de Mai accueille l’exposition « Oh Marcel ! Le Temps des secrets – La Fabrique du film ». Si l’exposition accompagne la sortie en salles du film de Christophe Barratier – produit par Lionceau Films et Pathé – Le Temps des secrets, adaptation du troisième volume de la série autobiographique de Marcel Pagnol, elle est surtout une immersion dans le processus de création d’un long métrage. Le long d’une déambulation chronologique, on franchit les étapes de fabrication du film, nous rappelant à quel point le cinéma est un art collectif.

Le 23 mars prochain sort dans les salles obscures Le Temps des secrets, adapté du roman du même nom de Marcel Pagnol. À près de trente ans de distance, le réalisateur Christophe Barratier (Les Choristes, Envole-moi) reprend le flambeau d’Yves Robert et son dyptique consacré à La Gloire de mon père (1990) et Le Château de ma mère (1990) en adaptant le troisième tome des Souvenirs d’enfances de l’écrivain né à Aubagne.

À cette occasion, la Friche de la Belle de Mai accueille l’exposition « Oh Marcel ! Le Temps des Secrets – La Fabrique du film », une invitation à découvrir le processus de fabrication d’un film à travers l’exemple de ce roman de Pagnol, comme un hommage à ce dernier, artiste aux multiples facettes, à la fois écrivain et cinéaste. Par cette double entrée, l’exposition s’assure une richesse qui ne pourra que ravir les passionnés de cinéma. Le long d’une déambulation dans les sept salles qui composent l’exposition, on est plongé dans l’envers du décor, celui de la fabrication du film.

Une fois franchie la porte de l’exposition, le voyage commence par les collines, lieu du tournage pour Christophe Barratier et du récit pour le jeune Marcel. Adapter ce roman – moins connu que les deux premiers de la série – n’a pas été chose facile. Deux ans d’écriture accouchant de huit versions dialoguées ont été nécessaires. À travers le témoignage de Christophe Barratier, on prend la mesure de l’ampleur de la tâche et on explore la relation entre les deux auteurs. Le scénario fin prêt, vient le temps de la préparation et de la constitution de l’équipe du film autour de neuf chefs de poste : casting, costumes, décors, lumière… Chacun œuvre à sa partie pour constituer ce grand tout que sera le film. Les comédiens, présentés à la fin de cette salle, constituent la conclusion de cette partie et l’ouverture de la suivante, consacrée au tournage. Un tournage de neuf semaines, principalement en extérieur. Découvrir les dessous du tournage, c’est constater que l’artisanat du cinéma de l’époque de Pagnol n’a pas disparu, loin de là. Les prises de vues achevées, on rentre dans le temps de la post-production, pendant lequel les images et les sons sont la matière première manipulée par l’équipe du film. Par des jeux interactifs, on découvre le montage, le mixage, les effets spéciaux ou le bruitage. Enfin, le dernier élément est la musique, que le compositeur a cherché pendant huit mois à partir des intentions du réalisateur. En conclusion, l’exposition offre, dans une dernière salle qui renvoie à la grotte du film, un temps plus intime, consacré à la parole, aux témoignages, ceux des jeunes comédiens, ceux du réalisateur et de Marcel Pagnol lui-même. C’est aussi la force de cette exposition de dresser de nombreux ponts vers Pagnol et sa relation au cinéma, dans lequel il s’est jeté avec énergie à une époque où les films commencent à peine à parler.

Pour prolonger la visite, on ne peut que conseiller de se rendre également à l’exposition Pagnol raconte Pagnol, un parcours de trente ans d’histoire du cinéma en compagnie de l’auteur, s’appuyant sur de nombreuses ressources mises à disposition par le Fonds de Dotation Marcel Pagnol. Une exposition visible jusqu’au 18 septembre au Château de la Buzine, qui inspira le récit du Château de ma mère.

Photos de l’exposition
Crédits photos : Ville de Marseille

« Oh Marcel ! Le Temps des secrets – La Fabrique du film«  – Du 12 mars au 5 juin 2022 à la Friche Belle de Mai.
Commissaires d’exposition : Claudine Bertomeu et Marion Dejean.
Une proposition de Lionceau Films, organisée avec la Ville de Marseille. Avec le soutien de la Métropole Aix-Marseille-Provence, l’Office de Tourisme du Pays d’Aubagne et de l’Etoile et la contribution de la Ville d’Allauch. Avec la participation de Pathé Films et Get the moon.

_______

Par Sylvain Bianchi.

Crédits photos : Jean-Claude-Lother

À Nice, le festival In&Out cultive le cinéma queer

« Profession : Cinéma », le podcast de Séances Spéciales et Radio Grenouille #6

[Invitations : Arles] « Varsovie 83, une affaire d’État » au cinéma Le Méjan

Allons enfants : entretien avec Thierry Demaizière & Alban Teurlai

Les festivals de cinéma dans le Sud – Du 20 avril au 13 mai 2022

[Invitations : Marseille] « Qui à part nous » à La Baleine

Inscrivez-vous à la newsletter Séances Spéciales

Pour ne rien rater des événements, festivals et rencontres organisés dans les cinémas près de chez vous, et pour découvrir l'actualité cinéma dans le Sud, abonnez vous à notre newsletter.