Actualités

[PODCAST] L’Heure exquise : Changer le monde de Frank Cassenti

Partenaires Médias

L’Heure exquise : Changer le monde de Frank Cassenti

Deuxième épisode de L’Heure exquise, le magazine mensuel cinéma de Radio Grenouille auquel Cinémas du sud & tilt s’associe cette saison. Découvrez des films et cinéastes pour une heure d’écoute et de dialogue avec Mario Bompart.

Rencontre ce mois-ci avec le réalisateur Frank Cassenti, à l’occasion de la sortie de son documentaire Changer le monde.

La musique peut-elle changer le monde ? Frank Cassenti, réalisateur à la filmographie musicale et militante, pose cette question à de nombreux musiciens.

Si le film voyage dans le temps et entre New York, Paris ou l’Afrique du Sud, il trouve son épicentre sur l’île de Porquerolles, une île où des artistes du monde en entier se retrouvent depuis 20 ans à l’occasion de Jazz à Porquerolles, un festival créé par Frank Cassenti et l’immense saxophoniste américain Archie Shepp, fidèle compagnon de jeu et de pensée dont la voix résonne tout au long du film.

CHANGER LE MONDE
de Frank Cassenti
France – 2020 – 1h23 – Documentaire
Un voyage initiatique à deux voix, celle du cinéaste et celle d’Archie Shepp, ce géant de la musique afro-américaine, pour aller à la rencontre de musiciens, de femmes et d’hommes ayant à cœur le rêve de Martin Luther King qui aura donné sa vie pour “changer le monde”.
Du Maroc à New York, de Paris à l’Afrique du Sud, jusqu’à l’île de Porquerolles, des artistes venus des quatre coins de la planète livrent à cœur ouvert leurs réflexions sur la place essentielle de la musique comme levier de transformation de la société.

Le réalisateur : Frank Cassenti
Né au Maroc en 1945, Frank Cassenti poursuit ses études en Algérie où il commence à s’intéresser à la musique. À 17 ans, étudiant à Lille, il co-dirige le ciné-club étudiant, joue de la contrebasse dans un orchestre de jazz et fréquente la mouvance anarcho-communiste. Il découvre alors chez un ami une caméra 8 mm, descend dans la rue et impressionne une bobine de 3 minutes.
En 1968, il rencontre Chris Marker et tout un cercle de ses amis qui pratiquent le cinéma comme un moyen de lutte et d’expérimentation. Il commence un premier ciné-tract sur une grève de mineurs dans le Nord et rencontre également Joris Ivens et Marceline Loridan.
En 1969, il réalise son premier court métrage de fiction, Flash Parc, sélectionné à Cannes à la Quinzaine des réalisateurs. Dans les années 1980, il signe Archie Shepp – Je suis jazz, c’est ma vie… avec le jazzman éponyme.
En 2005, Frank Cassenti crée avec Samuel Thiebaud la société de production Oléo Films. Il est par ailleurs le créateur du festival Jazz à Porquerolles

(Source : Tënk)

(Crédits photos : Salvatore Troia/ Oléo Films)

Edito

Les festivals de Novembre & Décembre 2020

CITY HALL de Frederick Wiseman : Regard(s) d’Alice Diop [VIDÉO]

[PODCAST] ADN – Rencontre avec Maïwenn

Quand le cinéma regarde la ville, entretien avec l’équipe d’Image de Ville

[Manifesta 13] Entretien avec Dania Reymond-Boughenou

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

INSTAGRAM
FACEBOOK