Actualités

Rencontres avec Albert Serra, cinéaste

Rencontre avec...

Liberté d’Albert Serra

Cinémas du sud & tilt s’attache à valoriser les talents du territoire en soutenant les films produits, tournés ou soutenus par la Région Sud et le CNC. L’association accompagne ainsi les cinéastes dans les salles de la région Sud et de son réseau afin qu’ils puissent présenter leurs œuvres et rencontrer le public.

2 séances spéciales sont donc organisées autour de Liberté, septième long-métrage d’Albert Serra, qui a reçu un Prix spécial du jury dans la section Un Certain Regard au dernier Festival de Cannes.

Le film

Liberté d’Albert Serra
France, Espagne, Portugal. 2019. 2h12. Avec Helmut Berger, Laura Poulvet, Marc Susini, Iliana Zabeth
Distributeur : Sophie Dullac Distribution

Madame de Dumeval, le Duc de Tesis et le Duc de Wand, libertins expulsés de la cour puritaine de Louis XVI, recherchent l’appui du légendaire Duc de Walchen, séducteur et libre penseur allemand, esseulé dans un pays où règnent hypocrisie et fausse vertu. Leur mission : exporter en Allemagne le libertinage, philosophie des Lumières fondée sur le rejet de la morale et de l’autorité, mais aussi, et surtout, retrouver un lieu sûr où poursuivre leurs jeux dévoyés. Les novices du couvent voisin se laisseront-elles entraîner dans cette nuit folle où la recherche du plaisir n’obéit plus à d’autres lois que celles que dictent les désirs inassouvis ?

Prix spécial du jury dans la section Un certain regard – Festival de Cannes 2019

Les séances

Ils en parlent…

Liberté (adapté de la pièce du même nom de Serra, montée par lui en 2018 à la Volksbühne de Berlin) constitue ne nouvelle et passionnante tentative de se confronter à l’impossibilité d’adapter le marquis de Sade au cinéma. (…) Tout le film joue sur cette distance entre ce que l’on voit et ce qui ne peut être qu’intérieur, entre l’orgasme physique et la jouissance mentale. Au-delà de leur somptuosité plastique, la force des plans de Serra est de constamment suggérer, par leur lumière, leur rythme, leur cadre, que l’essentiel n’est pas visible. ” (Marcos Uzal, Libération)

” C’est du côté des relations furtives et des trahisons amoureuses que nous avons trouvé une bienvenue et surtout bienveillante terre d’asile avec Liberté d’Albert Serra présenté à Un Certain Regard. Le temps d’une nuit torride et putride, des libertins chassés de la cour de Louis XIV se retrouvent dans l’ombre anonyme et inquiétante d’une forêt pour se livrer à des ébats orgiaques et des débats révolutionnaires. Un Éros et Thanatos servi par une mise en scène qui frise régulièrement le sublime dans sa manière de montrer sans dévoiler, d’exciter sans satisfaire et de suggérer sans achever. » (La Septième obsession)

Edito

Les festivals de Novembre (1/2)

Tenzo de Katsuya Tomita [RENCONTRE]

Château Pékin de Boris Petric [RENCONTRE]

Les Charbons ardents d’Hélène Milano [RENCONTRE]

La B.O. de Xavier Dolan

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

INSTAGRAM
FACEBOOK