Actualités

Les cinémas ouvrent à nouveau leurs portes !

Actus Pro

Les cinémas ouvrent à nouveau leurs portes !

A partir du 22 juin, les cinémas sont autorisés à accueillir à nouveau du public, et la vie cinématographique à reprendre son cours. Après des échanges avec des exploitant.es de la région, nous faisons le point sur cette reprise tant attendue.

« Lorsque je me rends au cinéma deux fois par semaine pour faire tourner nos projecteurs à vide pour l’entretien, je regarde le hall et la grande salle déserte, je ne peux m’empêcher de penser à tous les spectateurs qui sont venus voir tant de films chez nous. Le brouhaha du samedi soir a laissé place à un silence de plomb » nous confiait Frédéric Bulcke, du Pavillon Bleu de Roquefort-les-Pins, alors encore incertain de pouvoir rouvrir son cinéma avant l’automne. Désormais, le rendez-vous est pris, les cinémas peuvent à nouveau ouvrir leurs portes dès le 22 juin. Un lundi, jour inhabituel dans un monde où la semaine commence plutôt le mercredi, traditionnel jour des sorties.

Fermées depuis le 14 mars, les cinémas ont laissé les spectateurs orphelins du grand écran, devant organiser eux-mêmes leurs projections privées. Même confinées, les équipes des salles ne sont pas restées inactives, échangeant avec leurs spectateurs qui témoignaient de leur soutien, partageaient leurs souvenirs, ou proposaient de nombreuses séances de e-cinéma.

Mais dès le 22 juin, le e-cinéma laisse place au cinéma, comme avant, ou presque. La Fédération Nationale des Cinémas Français a adressé aux salles des consignes sanitaires adaptées : port du masque dans le hall du cinéma mais non obligatoire dans les salles, distanciation physique, mise à disposition de gel hydroalcoolique, nombre de séances réduit, un fauteuil d’écart entre chaque personne ou groupe de personnes ainsi qu’un sens de circulation adapté…

Les salles ont donc travaillé à la mise en œuvre de ces protocoles. Certaines en ont profité pour innover comme Le Méliès de Port-de-Bouc, qui déplacera ses séances du soir dans la cour extérieure du cinéma, comme nous le confie son directeur Emmanuel Vigne, espérant profiter de cet espace pour accompagner ponctuellement les séances de lectures, concerts et autres animations.

Le public est attendu avec impatience, pour autant le retour en salles des spectateurs pose question. Comme le dit Sabine Putorti de l’Institut de l’image d’Aix-en-Provence, tout va dépendre de l’évolution du contexte sanitaire et de la confiance du public, même si elle se dit certaine que les plus fidèles seront là dès la réouverture. De toute manière, l’été n’a jamais été la période la plus fructueuse pour les cinémas, notamment les salles Art et Essai, et il n’est pas rare que le rideau soit tiré pendant une partie de la saison estivale. Mais cet été sera un peu différent pour nombre de salles, à l’image de l’Alhambra à Marseille, situé dans les quartiers nord de la ville, qui a choisi de ne pas fermer en août, ravivant un été déjà bien affaibli en propositions culturelles. En somme, l’essentiel sera surtout de reprendre le rythme, de retrouver chaque mercredi les nouveautés cinématographiques, nous dit Xavier Vaugien du Cinéma de Beaulieu, qui ouvrira le mardi 23 à l’occasion d’une soirée mis en place avec l’association Héliotrope, organisatrice de la manifestation Un Festival C’est Trop Court.

Comme lui, nombreux sont ceux qui ont voulu marquer le coup, rappeler que la salle de cinéma est aussi un lieu festif, à l’image des cinémas de Scènes & Cinés, qui programment tous un film surprise pour leur reprise, invitant leur public à leur faire confiance pour répondre à la sempiternelle question : « On va voir quoi ce soir au cinéma ? ».

La plupart des films qui seront à l’affiche dès la réouverture sont ceux qui étaient en salle au moment de la fermeture (comme La Bonne épouse de Martin Provost, Kongo de Hadrien La Vapeur, La Communion de Jan Komasa ou encore Un Fils de Medhi Barsaoui). Le public pourra également redécouvrir des films de réalisateurs cultes comme David Lynch avec Blue Velvet et Elephant Man ou encore des hommages à Michel Piccoli, immense acteur disparu pendant le confinement.

Un autre bouleversement de l’année cinéphile traditionnelle a été l’annulation du Festival de Cannes, annulation partielle puisque la sélection des films de l’édition 2020 a tout de même été dévoilée, permettant aux films choisis de bénéficier d’un « label » Cannes 2020. Dès cet été, les spectateurs pourront ainsi découvrir Eté 85, le nouveau film de François Ozon, sur lequel de nombreuses salles comptent pour attirer les spectateurs.

Entre des rééditions prestigieuses (Crash et Scanners de David Cronenberg, La Haine de Matthieu Kassovitz, Pluie Noire de Shôhei Imamura, Mississipi Burning d’Alan Parker et des rétrospectives Bo Widerberg et Hou Hsiao-Hsien) et des sorties attendues (Light of my life de Casey Affleck, Cancion sin nombre de Melina Leon, Abou Leila d’Amin Sidi-Boumediene ou encore The Climb de Michael Corvino, sans oublier Tenet de Christopher Nolan, l’été s’annonce donc bien rempli et chacun devrait pouvoir trouver le film qui sera celui de son retour au cinéma !

────

Par Sylvain Bianchi

Crédits photo image top : Cinéma Eden-Théâtre, La Ciotat

Kongo de Hadrien La Vapeur, Corto Vaclav - Pyramide Distribution
Blue Velvet de David Lynch - Les Bookmakers / Capricci Films
Light of my life de Casey Affleck - Condor Distribution
Pluie noire de Shôhei Imamura - Les Bookmakers / La Rabbia

Edito

[PODCAST] Rencontre avec Ana Dumitrescu pour “Trio”

[PODCAST] Rencontre avec Emmanuel Mouret pour “Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait”

AUTONOMES : Entretien avec François Bégaudeau [VIDÉO]

[Invitations Avant-Première] Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait

[Invitations Avant-Première] Just Kids

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

INSTAGRAM
FACEBOOK